La méthode

Qu’est-ce que le Rêve Éveillé Libre ?

Le Rêve Éveillé Libre est une méthode d’accompagnement psychothérapeutique créée par Georges Romey vers 1980, qui a la spécificité de se baser sur la richesse de l’imaginaire et des symboles. Elle permet d’aller à l’origine des blocages, des peurs, des traumatismes, de libérer les ressources nécessaires  pour développer une nouvelle façon d’être au monde, plus créative.

Une séance de Rêve Éveillé Libre se déroule en trois temps :

  • Un temps d’accueil : invite le patient à parler de ses préoccupations du moment.
  • Le temps du rêve :en position confortable, les yeux clos, le patient se détend, entre dans un état de conscience intermédiaire entre veille et Il relate à voix haute ce qu’il ressent, voit et perçoit du scénario qui se présente à lui. Le praticien à ses côtés prend note du récit.
  • Un temps d’échange : Après le rêve, le patient reste pleinement acteur.

Un échange verbal s’engage avec le praticien, alors émergent le sens, la signification des symboles et leurs associations.

La dynamique de l’imaginaire mise en œuvre dans le REL agit sur deux axes :
– l’un thérapeutique, basé sur un langage freudien ;
– l’autre  initiatique, porteur des archétypes identifiés par C.G. Jung.  

 

L’interprétation des images est-elle la même dans les rêves nocturnes que dans le Rêve Éveillé-Libre ?

La réponse est affirmative.

Quelle que soit l’image : onirique ou imaginaire, elle est la « re-présentation » issue à la fois des mémoires sensorielles et émotionnelles ainsi que de l’activité « naturelle » des réseaux neuronaux spécifiques à l’espèce humaine. Quand elles se réfèrent à l’inconscient collectif, ces représentations « répétées » depuis des milliers d’années et en quelque sorte pré-formatées par la matrice neuronale humaine, par ce que CG. Jung nomme les « archétypes », présentent un caractère d’universalité.  Elles offrent à tous les thérapeutes, à quelque école qu’ils se réfèrent, un guide sûr pour orienter leur interprétation.

Les représentations oniriques ou imaginaires
sont ainsi le fruit de la dynamique psychique personnelle,
dynamique d’harmonisation ou de rééquilibration
propre au processus d’individuation.